juin 21, 2021
5 mythes sur les crèmes solaires

5 mythes sur les crèmes solaires

La crème solaire est un must pour faire du bronzage et profiter de l’été sans danger. Elle sert essentiellement à hydrater la peau pour la rendre douce et lumineuse. L’appliquer au quotidien permet aussi de protéger votre surface épidermique contre l’apparition des taches et des rides. Mais certaines personnes évoquent des fausses idées à propos du produit. Voici donc 5 mythes sur les crèmes solaires.

La crème solaire assure la protection totale

Appliquer la crème solaire, même celle qui possède l’indice de protection le plus élevé, ne permet pas de vous protéger entièrement en s’exposant au soleil durant la journée entière sans protection textile. La durée d’exposition tolérable varie en fonction de ce paramètre et de votre nature de peau (phototypes). Certains produits peuvent être qualifiés de haute protection mais ne sont pas infaillibles toute une journée. Choisissez au moins une crème solaire à large spectre pour vous protéger à la fois des UVA et des UVB. Il faut toutefois respecter les limites du raisonnable des heures de bain de soleil par jour.

L’application généreuse de la crème rallonge la possibilité de s’exposer

En aucun cas, l’application d’une couche de crème solaire généreuse augmente le seuil d’exposition au soleil, quel que soit le type de produit. Tel que suscité, le temps maximal d’exposition varie d’une personne à une autre. Bon nombre de facteurs y jouent un rôle primordial comme l’indice de protection, les étapes du bronzage, l’intensité du rayonnement, etc. Il est nécessaire en plus de renouveler souvent le soin après une baignade dans la mère, une douche, la transpiration, etc.

Les personnes ayant la peau foncée n’ont pas besoin de protection solaire quotidienne

Les rayons UV se montrent toujours dangereux pour l’épiderme, quelle que soit sa nature. Les cancers de la peau sont des risques communs à tout le monde. En plus, la crème solaire protège mieux que vos vêtements.

Les actions des produits dits « conventionnels » sont identiques à ceux des produits certifiés bio

Si les produits conventionnels utilisent des filtres UV de synthèse chimique, les produits bio contiennent uniquement des filtres de protection solaire minéraux. Les premiers s’intègrent immédiatement dans la couche épidermique pour former une couche filtrante, qui absorbe les rayonnements. Ils agissent après une dizaine de minutes. Quant à l’alternative naturelle, les filtres s’installent sur la peau et constituent un écran pour faire réfléchir la lumière. Ils ont l’avantage de pouvoir opérer juste après application. Sachez également que les écrans chimiques renferment des substances allergènes ou qui peuvent perturber le système hormonal.

Les filtres minéraux protègent mieux que les écrans chimiques

Chaque type de produit a ses avantages et ses inconvénients. Les filtres UV chimiques peuvent résister à l’eau et être plus photostables. Toutefois, ils contiennent des éléments susceptibles  d’irriter les épidermes plus sensibles. Pour être plus efficaces, les écrans naturels requièrent une réapplication plus drastique. Ils laissent en plus des traces blanchâtres sur la peau. L’essentiel est d’utiliser la crème solaire qui convient à vos besoins et à votre conviction.

Mythe ou vérité, il est toujours important de mettre la crème solaire avant de s’exposer aux soleils. Malgré cela, il faut en profiter avec modération et limiter la durée d’exposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *