28 mars 2015 admin

Mohammad, prophète de miséricorde et de paix

Au moment où les mots qui sortent de la bouche du croyant ne peuvent plus traduire que ce qui est dans le cœur, la double attestation de foi, en tant que reconnaissance d’un Dieu Unique et de Mohammad comme messager, est la seule source de salut. Comment expliquer dès lors cette importance du dernier des Prophètes dans la vie du croyant musulman ?

Dieu a voulu que la naissance de chacun d’entre nous soit soumise à une filiation. Ainsi, nous sommes tous les enfants biologiques d’un père et d’une mère. Cette donne initiale conditionne notre vie d’ici-bas en ce sens que, de nos parents, nous héritions de traits physiques, d’une identité culturelle, d’une éducation, d’un contexte. Cette filiation, bien que subie, est un élément déterminant dans la construction de notre identité sociale. A cette filiation répond une autre filiation à laquelle nous adhérons volontairement au cours de notre existence terrestre. Cette dernière filiation, spirituelle cette fois, sera déterminante à bien des égards.

En effet, comment accédons-nous à la connaissance de Dieu? Nous ne Le connaissons et n’avons possibilité de Le connaitre que par Son Message, qu’Il a choisi de révéler à l’humanité par l’intermédiaire de Ses envoyés, le dernier d’entre eux étant Mohammad.

Ainsi, grâce à Mohammad, par les qualités que Dieu lui a donné, par l’abnégation et le dévouement qu’il a investis dans la transmission du message, et par la foi et l’effort de conformité de tous ceux qui, générations après générations, se sont inscrits dans sa filiation spirituelle, nous pouvons aujourd’hui apprendre l’islam, choisir cette voie et être des témoins pour l’humanité conformément à la parole divine.

Pour comprendre l’importance de Mohammad, incarnation vivante de la morale du Coran, et donc de l’idéal vers lequel chaque musulman doit tendre, il est capital de s’intéresser à sa vie, à ses relations avec sa familles, ses amis, mais aussi de s’arrêter sur son comportement avec ses détracteurs. Une vie longue de soixante-trois ans, dont les vingt-trois dernières années ont été mises au service de la propagation du message de l’islam, une vie riche en épreuves et enseignements, une vie qui témoigne de la miséricorde et de l’amour du prophète pour l’humanité entière.

Avant même la Révélation, son honnêteté et sa probité lui valurent le surnom de « El-amine », c’est-à-dire le digne de confiance. Par la suite, même ses plus farouches ennemis ne pouvaient lui dénier cette qualité. Ainsi, Dieu dit au sujet du sceau des prophètes « Nous ne t’avons envoyé que comme  miséricorde pour les mondes ». Tout au long de sa mission apostolique, le prophète fut un exemple d’amour et de miséricorde. Toutes ces années où il eut à faire face à la pire adversité, il enseigna au monde que chaque être humain est digne. Digne d’être libre, d’être respecté et digne d’être aimé. Qu’aimer son prochain, c’est défendre ce qui est juste, sans pour autant nourrir une haine à l’encontre de ses adversaires, mais au contraire, en gardant l’espoir de leur réforme.

Il est aujourd’hui de notre responsabilité de vivre ce message, de nous inspirer de ce modèle et de donner ainsi du sens à l’attestation de foi qui fait de nous des musulmans, dans la filiation spirituelle au prophète. Ce prophète soucieux de sa descendance spirituelle, et que ses compagnons interrogèrent sur la cause de ses larmes lorsqu’ils le virent pleurer et a qui il répondit « je pleure mes frères qui me manquent », « ceux qui viendront après moi, et qui auront cru en moi, bien qu’ils ne m’aient pas vu ».

Fatima

Comments (2)

  1. ismaïl

    Salamalekoum
    Notre bien aimé prophète Mohamed aleyi salât wa Salam était un homme doux, jentil avec tout le monde même avec ces pires ennemis.
    Il ne rendait jamais un mal par un mal
    Toujours souriant
    Il était très généreux
    Il a pleuré pour nous
    Aleyi salât wa Salam
    Je t’aime pour Allah tahala

  2. ismaïl

    Salamalekoum Notre bien aimé prophète Mohamed aleyi salât wa Salam était un homme doux, jentil avec tout le monde même avec ces pires ennemis. Il ne rendait jamais un mal par un mal Toujours souriant Il était très généreux Il a pleuré pour nous Aleyi salât wa Salam Je t’aime pour Allah tahala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.