1 avril 2018 soufiane

« Le Coran, notre source d’élévation spirituelle »

Le Coran est le livre fondateur de l’Islam. Il est parole de Dieu éternelle et inimitable déposée pour  l’humanité. Le Coran est à la fois fondement de législation et d’adoration de Dieu au travers de sa récitation. Dieu en a fait une lumière pour le croyant qui souhaite cheminer vers Lui.

 

Toute personne qui aspire à placer le Coran au centre de sa vie est dans une démarche permanente de dialogue intime pour satisfaire ce besoin élevé par sa mise en pratique dans les contingences de sa vie quotidienne.

 

Dans le cadre de la thématique de cette 35ième Rencontre Annuelle des Musulmans de France : « A la lumière du Coran : le lire, le comprendre et le vivre », les deux conférenciers Walid Abdelmaksoud, (ingénieur physicien) et président de Ficra, ainsi que Hela Khomsi, ont fait un rappel de la haute guidance de ce texte fondateur et proposé des conseils méthodologiques pour renforcer notre lien à Dieu à travers lui.

 

Hela Khomsi a inauguré la conférence en soulignant que la mise en pratique des commandements coraniques ne relevait pas seulement de l’application de ses lois mais avant tout de l’IHsân, parachèvement de la pratique et de la foi, l’adoration de Dieu « comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas, Lui, certes te voit. » Walid Abdelmaksoud rebondit sur ce propos en soulignant la suprématie de Dieu en toute chose : Il est le premier et le dernier, Celui qui a la connaissance de toute chose, plus proche de chacun qu’une mère, Il est toujours présent où que nous soyons.

 

Walid Abdelmaksoud, évoque également les versets de la sourate « Achoura » dans laquelle Il s’adresse au Prophète « C’est ainsi que Nous t’avons envoyé un souffle de Notre part. A l’époque tu étais à une étape de ta vie où tu ne savais rien. Nous t’avons livré le Coran et nous en avons fait une lumière pour toi (…). Une lumière grâce à laquelle nous guidons le serviteur. »

Notre responsabilité est donc d’une part d’être convaincus que la lumière de Dieu est dans le Coran et, d’autre part, d’aller vers Dieu par la lumière du Coran avec sincérité et humilité. Cette lumière n’étant pas liée à qui l’on est  mais à ce que Dieu souhaite nous donner au travers de cette lumière.

 

Les deux conférenciers insistent sur la nécessaire connaissance de Dieu. Hela Khomsi rappelle le besoin naturel de l’homme de se tourner vers Dieu pour le connaître et l’aimer. Son but ultime étant d’obtenir la satisfaction de Dieu. Le Coran, dit Walid Abdelmaksoud, nous dévoile toutes les qualités de Dieu, ses attributs, et la puissance et la beauté de Sa création.

 

Hela Khomsi, rappelle que la parole divine est nourriture céleste de l’âme. L’approche du texte repose dans un premier temps sur la purification de l’âme en la vidant de tout ce qui lui est nocif et ensuite de l’acquisition de tous les attributs d’un noble caractère. La relation au Coran implique de  consacrer des moments à Dieu. Il faut oeuvrer avec patience et persévérance. La lenteur pour approfondir la compréhension du texte par l’esprit et le cœur.

 

Walid Abdelmaksoud, encourage le lien continu au Coran au travers de l’augmentation de la fréquence du rappel de Dieu, de l’équilibre entre la « Dounia » (les joies de la vie terrestre) et des œuvres pour plaire à Dieu, faire la course pour demander pardon à Dieu afin de démarrer à chaque instant une  page blanche. Les croyants évoquent souvent des difficultés rencontrées pour s’approcher, pénétrer le sens du Coran ou encore le mettre en pratique dans le contexte des responsabilités du quotidien.

 

Walid Abdelmaksoud évoque le Coran pour rappeler que son contenu est facile à appréhender : « Si votre objectif est de vous rappeler de Dieu, utilisez le Coran, al-Dikr (…) alors Allah vous fait la promesse que ce sera facile. »  Walid Abdelmaksoud souligne que le verset ne conditionne pas la possibilité de se rapprocher de Dieu à la possession d’une quelconque qualité ou compétence humaine, mais uniquement à l’intention sincère. Walid Abdelmaksoud incite ainsi chacun à se lancer dans le rappel de Dieu par le Coran dans la mesure de ses moyens, ne serait-ce que par la lecture et la méditation d’un verset par jour, en sollicitant l’aide du Très haut pour se rapprocher de Lui, et ainsi qu’Il rende son approche facile.

Stéphanie Herbier